Newsflash

If you can see this, then your browser cannot display the slideshow text.

2019 - Iran: Le rêve persan - départ 07/10

Prix
chambre double par personne € 2930
chambre individuelle € 3380

Période (cliquez une période pour inscrire)
OCTOBRE 07/10 à 17/10/19

Echelle de difficulté du séjour

Généralités - infos

Héritier de l'ancienne Perse, l'Iran est un pays à l’histoire millénaire, riche d'un patrimoine classé à l'Unesco et d’une diversité culturelle unique. Le patrimoine, la culture et l’architecture de l’Iran font rêver. Vous y découvrirez des trésors uniques issus d'une brillante civilisation et un peuple raffiné et érudit.
C'est le moment d'y aller. Le pays s'ouvre au tourisme après de longues années d'embargo et connaît une économie en pleine croissance.

Pour un avant-goût de ce voyage, cliquez ici et regardez une petite vidéo

Afbeeldingsresultaat voor iran mosque

top

circuit en hôtels 4*

Jours 1+2       Téhéran
Jours 3+4       Ispahan
Jours 5+6       Yazd
Jours 7+8+9   Shiraz 
L’offre hôtelière pour les touristes internationaux est limitée, mais elle tend à s’améliorer. Ne vous attendez toutefois pas au luxe occidental.

top

Programme

Jour 1 : Bruxelles > Téhéran
Vol de Bruxelles à Téhéran (via Istanbul). Accueil par le guide local et transfert à l’hôtel. 

Jour 2 : Téhéran
Journée de visite à Téhéran, la capitale moderne, située au pied des monts Elbrouz. Cette merveilleuse ville est connue pour ses grands bazars, son ancien palais du shah et ses nombreux parcs et musées.
Visite du musée des joyaux de la couronne impériale de Perse. Enrichie au fil des siècles par le substantiel produit des butins de guerre et les présents des souverains étrangers, la collection de joaillerie orientale n’a aucun équivalent dans le monde. Un tour dans le grand bazar animé vous donnera une image de la vie quotidienne des Iraniens. Le musée archéologique Iran Bastan (musée de l’Iran ancien) retrace l’histoire de l’Iran, du Néolithique à l’époque sassanide. Logé dans un magnifique jardin composé de bassins et de zones plantées, le somptueux palais Golestan (Unesco) est un chef d'œuvre de la période qâdjâre. L'heureux mélange de styles que l'on y découvre dans son architecture, sa décoration intérieure comme ses jardins, en font un modèle de fusion entre Perse et Occident, typique du 19e siècle en Iran. 

Jour 3 : Téhéran – Kashan – Ispahan 
Visite du palais de Sad Abad, incontestablement l’un des plus prestigieux palais de la capitale iranienne. Ce complexe palatial, situé dans un immense parc arboré, se compose de 18 villas, palais ou pavillons, construits pour abriter la reine mère et les dignitaires étrangers en visite. La plupart a été converti en musée. Le palais de la nation était la résidence de la famille Pahlavi et du dernier shah. Les chambres et salles de réception sont richement décorées avec des œuvres d’art, meubles, lustres et tableaux européens.
Départ pour Kashan qui, comme les autres oasis de la région, doit son existence aux qanâts, ces canaux souterrains fruits d'une ingéniosité millénaire. Surnommée la « cité des mausolées », ces derniers rappellent que la ville fut le principal centre de production de carreaux de faïence durant le Moyen Age. Aux 18e et 19e siècles, les riches marchands de la ville se firent édifier de somptueuses demeures afin d'impressionner leurs acheteurs étrangers. Découverte du Bagh-e Fin, le jardin du sable, du vent et des animaux sauvages, l’un des plus beaux jardins à la persane offrant une vision classique du paradis terrestre préfigurant les délices célestes. 

Jour 4 : Ispahan 
Située à mi-chemin entre la mer Caspienne et le golfe Persique, le nom de la ville d’Ispahan signifie la « moitié du monde ». Au début du 17e siècle, l’empereur safavide Shâh Abbâs décida de faire d'Ispahan sa capitale. Ville magique, elle représente l’âge d’or de la culture islamique. Dans cette ville bleue s'exprime toute la splendeur architecturale perse. Ses monuments comptent parmi les plus remarquables du monde et l'atmosphère de la ville est vraiment exceptionnelle. La ville est bien irriguée et sa verdure offre un contraste bien particulier avec les étendues désertiques qui l’entourent. Visite de l’ancienne place royale Naghsh-e Jahan, aussi connue sous le nom de Meidân-e Emâm (place de l'Imam). Elle forme un rectangle oblong de 560 m de long par 160 m de large, soit une surface de près de 9 hectares. Alignée sur la direction nord-sud, elle est entourée par des monuments historiques splendides : la mosquée du Shah au sud, le palais Ali Qapu à l'ouest, la mosquée du Sheikh Lutfallah (Unesco) à l'est et une des portes du grand bazar d'Ispahan sur le côté nord. Visite du palais de Chehel Sotoun avec le pavillon aux quarante colonnes, situé dans un beau jardin perse. Il est surtout réputé pour ses belles fresques. 

Jour 5 : Ispahan – Yazd 
Découverte du quartier arménien de Jolfa. La cathédrale de Vank (St-Sauveur) avec ses magnifiques peintures murales, témoigne de l’importance de la communauté arménienne au 17e siècle. Dans le complexe se trouve un musée intéressant avec divers manuscrits, peintures, vêtements et documents sur le génocide arménien. Visite au Monar Jonban (les minarets tremblants), qui couvre le tombeau de Amu Abdollah Soqla. Lorsque l'un des minarets est secoué, l'autre bouge aussi.
Départ vers Yazd. Traversée de la steppe aride entourée par une basse montagne irrégulière. Arrêt à Naïn et visite de la fameuse Grande Mosquée du 9e-10e siècle. La ville de Yazd est une oasis ocre aux portes du désert. C’est une des plus vieilles villes du monde et l’épicentre zoroastrien, une religion païenne répandue en Perse avant la conquête arabe. Le centre historique a été merveilleusement conservé. Visite de la Mosquée du Vendredi avec les plus hauts minarets de l'Iran. 

Jour 6 : Yazd 
Promenade dans la vieille ville (Unesco), un véritable labyrinthe de ruelles et de bâtiments en terre glaise avec des bâd-gir (cheminées à vent). Visite des Dakhmeh, les tours du silence, où étaient exposés à ciel ouvert les corps des morts selon les rites funéraires du zoroastrisme. Le temple du feu Ateshkadeh protège la flamme éternelle, allumée par le prophète Zoroastre il y a plus de mille cinq cents ans. Visite d’une des plus belles mosquées de la ville, la mosquée du Vendredi, décorée de très fines faïences émaillées, et le portail Amir Chahqmaq. Au musée de l'eau vous découvrirez les qanâts, système millénaire d'irrigation inventé par les Perses.  

Jour 7 : Yazd – Pasargades – Shiraz 
Départ vers Shiraz par la route dans le désert du Dasht-e Lût (désert nu). Arrêt à Abarkuh, une ancienne cité caravanière où les marchands en provenance d'Inde, d'Asie Centrale, et même de Chine, rencontraient les marchands venant de la région méditerranéenne. Un cyprès vieux de 4500 ans symbolise la longue histoire d’amitié entre l'Iran et ses voyageurs.
Visite de Pasargades (Unesco) ou "le camp des Perses", la plus ancienne résidence des Achéménides, construite en 550 avant J.C. par Cyrus le Grand après sa victoire sur les Mèdes. Les ruines s’étendent dans le décor solitaire et grandiose d’un haut plateau. Le mausolée de Cyrus le Grand, un socle pyramidal coiffée d’un toit à deux pentes, abrite la chambre funéraire. Poursuite vers Shiraz. 

Jour 8 :  Shiraz – Persépolis – Naqsh-e Rostam – Shiraz 
Départ vers Persépolis (Unesco), le plus fameux des sites archéologiques iraniens. Construite par Darius I pour célébrer les fêtes du Nouvel An, la fastueuse capitale cérémonielle devait représenter la puissance des souverains achéménides et l’extraordinaire diversité de l’Empire, qui s’étendait de l'Égypte et l’Asie Mineure à la vallée de l’Indus. Un escalier monumental mène à la porte des Nations, où défilaient les représentants des nations de l’Empire achéménide, puis à l’Apadana, ou salle des audiences. Nous verrons également la salle des cent colonnes, salle du trône, et les vestiges des palais de Darius, d’Artaxerxès III et de Xerxès. Sur le chemin de retour, arrêt à la nécropole de Naqsh-e Rostam, un sanctuaire creusé dans les falaises qui abrite quatre tombes achéménides hypogées - celles de Darius le Grand et ses trois successeurs. 

Jour 9 : Shiraz 
Journée consacrée à la découverte de Shiraz, la capitale culturelle et artistique de l’Iran, ville des poètes, des philosophes et des jardins-paradis persans. Visite de la mosquée Nasir ol Molk, surnomme « la mosquée rose », pour ses mosaïques à la couleur unique en Iran, un des exemples les plus réussis de l'architecture qâdjâre du 19e siècle. Promenade dans le bazar vers la mosquée Vakil, avec un énorme minbar fait d'une seule pièce de marbre. La citadelle de terre Arg et le palais de Karim Khan dominent la grande place piétonne de Shiraz avec ses quatre tours crénelées et ses murailles excellemment conservées. Connue comme la ville des poètes, Shiraz abrite les mausolées de deux célèbres poètes : Saadi et Hâfez, dont les œuvres sont encore lues avec passion. Entourés de magnifiques jardins, les tombeaux, noyés dans les fleurs, incarnent l’image du paradis et sont considérés comme des monuments nationaux. Promenade dans le sublime jardin Jahan Nama, joyau du jardin persan. Le jardin Baq-e Eram, célébre pour ses cyprès, ses essences rares et ses parterres de roses anciennes, abrite un palais qâdjâr édifié au 19e siècle. 

Jour 10 : Shiraz > Bruxelles 
Vers minuit, transfert à l’aéroport et vol retour à Bruxelles (via Istanbul). 

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites.

Afbeeldingsresultaat voor shiraz eram 
Shiraz

top

Le prix comprend

Les vols Bruxelles-Téhéran • le circuit en en pension complète du petit-déjeuner Jour 2 au dîner Jour 9 • les visites mentionnées au programme avec un guide local francophone • l’accompagnateur AEP Senior Department • l’assurance assistance

top

Le prix ne comprend pas

Les boissons à table • les activités facultatives • les dépenses personnelles • l'assurance annulation • les frais de visa • les pourboires du guide local et du chauffeur

top

Documents de voyage

Passeport international belge, valable jusqu’à 6 mois après le départ, comportant 2 pages vierges face à face. Attention, le passeport ne doit pas comporter de visa ou tampon israélien !
Le visa est obligatoire pour l'Iran.

Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

top

Données de voyage

Vols Turkish Airlines

top

Illustrations


Informations complémentaires

Climat : L'automne (de la mi-septembre à novembre) sont les meilleures périodes pour découvrir l'Iran. Les températures sont chaudes mais agréables et les arbres et la végétation sont verdoyants.

Santé : La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée.

Tenue vestimentaire en Iran La religion musulmane régit la vie des Iraniens, quelle que soit leur religion, et celle des touristes. Les étrangers doivent ainsi impérativement se conformer aux règles en vigueur dans la République islamique. Les femmes doivent être entièrement couvertes, on ne doit pas deviner leur corps quand elles se déplacent: pantalon couvert par une tunique (suffisamment longue pour couvrir les fesses), robes ou jupes longues, manches longues. Le foulard doit couvrir les cheveux et le cou et être porté dès la descente de l'avion dans tous les espaces publics. Concrètement, il ne peut être retiré que dans la chambre d'hôtel. On le garde toute la journée et en tout lieu, même au restaurant. Les femmes ne sont jamais ennuyées dans les rues : pas de regards déplacés, pas de harcèlement dans les bazars. Une femme peut très bien manger seule dans un restaurant et se promener seule dans les rues. Les hommes doivent porter un  pantalon et une chemise (de préférence) ou polo, pas de short ni de débardeur. Privilégiez des vêtements légers en fibres naturelles (coton, lin) et des vêtements plus chauds pour le matin et le soir … toujours suffisamment couvrants et opaques. 

L'alcool : La consommation d'alcool est interdite dans le pays. Ne tentez pas d'en apporter dans votre valise ! En termes de boissons, vous ne trouverez que de la bière sans alcool, des sodas et du dough (mélange de yaourt, eau gazeuse et menthe). 

Comportement Une certaine ouverture d'esprit est nécessaire. L'Iran s'ouvre au tourisme ; concrètement, cela signifie que les prestations ne sont parfois pas encore totalement rodées. Il faut se plier aux règles du pays hôte : foulard pour les femmes, pas d'alcool, demander le consentement pour les photos.

Au-delà de ces aspects négatifs, vous serez étonné de la richesse du patrimoine magnifique et du peuple chaleureux et très cultivé, contraire à l’idée d'un pays fermé.
Afbeeldingsresultaat voor persepolis 
Persepolis
Afbeeldingsresultaat voor yazd 
Yazd

top